• Contact // 06 52 05 53 59 //

Mai 68 – Souvenirs

museedurock@icloud.com Mar 26, 2018 0 Comments Posted in: Concerts, Home

Timing du concert du 5 Mai

19h Présentation – discours

20h Début du concert

Set List Mai 68 jpgConcert au profit de l’association caritative Ar-Mada  www.ar-mada.fr

 

Réservez vos places en envoyant un chèque (10€ /place à l’ordre de Association Musée du Rock) à Musée du Rock – 6 passerelle du Drakkar – 17000 Le Gabut. en l’accompagnateur d’une enveloppe timbrée à l’adresse à laquelle le(s) billet(s) est (sont) à envoyer.

Exposition du 4 au 6 Mai coordonnée par Guénolée Carrel

Vernissage vendredi 4 mai à 19h. – accès libre

Mai 68 : les souvenirs des artistes 
Mai 68, au-delà des accords de Grenelle (+10% pour tous les salaires et + 35% pour le SMIG !), reste pour moi aussi l’année d’une profusion musicale rarement atteinte jusque là : « On the road again », « Chain of fools », « Dock of the Bay », « Mrs Robinson », « Jumping Jack Flash », « The Weight » et surtout « Electric Ladyland « . Au lycée Balzac de Paris où j’étais  alors scolarisé, chaque matin à la récréation on s’échangeait des pépites de 33 tours que j’écoute toujours avec autant de bonheur !
C’est l’année où je me suis mis à apprendre à jouer de la guitare.

Jean-Louis
 du groupe Agrégat
————
Mai 68 l’année du bac. Cette année-là nous avons dû quitter l’internat du Lycée de jeunes filles de Chatellerault bien plus tôt que prévu et être donc isolées. Le programme scolaire n’était pas terminé, nous ne savions pas si l’examen serait maintenu. Fallait-il réviser ou non, nous étions tracassées par tous ces éléments inconnus, soudains, explosifs que la radio transmettait ; dans le village chez mes parents nous n’avions pas la télévision. Mais….. quelle réussite ce mai 68 et longtemps encore la parole des femmes circulera !!
Francine, bénévole de l’Association Musée du Rock
 ————-
Cette année-là j’ai passé mon bepc et franchement ils nous l’ont donné …!

Lionel
, batteur des groupes Rocking Time et Paul Emploie

————-

En mai 68, l’école s’est arrêtée en avril. Habitant à Boulogne Sur Mer, je passais mes journées à la plage avec des copains et copines. Ma mère en a eu marre de me voir traîner et sans me demander mon avis m’a inscrit à l’école de voile. Au début j’ai fait la tête, mais très rapidement je suis devenu accro et deux ans après je faisais de la compétition en Moth Europe puis en 420.

François, bénévole de l’Association Musée du Rock

—————-

A 16 ans en 68, j’étais plutôt « branleur » à jouer au rugby à longueur de récrés au Lycée Vieljeux. Avec un transistor, on écoutait Salut les Copains, dont Apache des Shadows qui m’a amené à apprendre la guitare avec un frangin… Strawberry fields des Beatles… et tous les français qui sont « presque » tous morts (?!?) : Cloclo, Johnny et France Gall en tête.
Je n’étais pas encore… « contestataire » !

Glob, sonorisateur

—————–

Mon père était militant communiste et syndicaliste CGT et très rigoureux avec ses enfants.

Tout le mois de mai j’ai raconté chaque soir à mon père que j’allais manifester. Il m’a laissé sortir tout content. Au lieu d’aller au Quartier Latin, j’ai découché pendant un mois chez mon amoureux de l’époque. Chaque matin je racontais en rentrant ce que j’avais écouté à la radio avant de rentrer.

Maryse, choriste

——————-

Je suis parti avec ma mère en train à Paris le dernier week end d’Avril 68 nous allions aider ma tante  a déménager.  Elle habitait Paris , rue St Louis en l’île et allait s’installer rue du faubourg St Antoine . Mais voila le lundi nous n’avons pas pu redescendre a ST Maixent car la SNCF était en gréve générale .  Du coup nous nous sommes trouvés coincés tout le mois de Mai à Paris , j ‘avais 13 Ans à l’époque et ne me rendais pas bien compte des enjeux. Nous entendions de la fenêtre de chez ma tante les explosions et les déflagrations. Ma tante et ma mère avaient très peur  et disaient que ça allait finir en guerre civile et moi je trouvais cela plutôt excitant . Un jour que je sortais du cinéma rue de Rivoli je suis tombé en plein dans un affrontement.  Les CRS, vu mon jeune âge,
m’ ont tout de suite mis a l’abri.  Quand je suis revenu a Saint Maixent, pour les 15 derniers jour d’école, j’étais  un vrai héros dans mon collège car j’avais vécu l’histoire de l’intérieur et j’avais plein de trucs à raconter,  Lol !

Gil, chanteur et guitariste du groupe Paul Emploie

———————

En mai 68, je connaissais Willy depuis un an et demi. Il était à l’Armée depuis juillet 67, dans l’armée de l’air.
Pendant les évènements de mai 68, il était consigné, au secret, prêt à sauter en parachute sur Paris au cas où…! Pendant cette période, personne ne savait où il était…!
Monique, bénévole de l’Association Musée du Rock
———————–

Moi, j’ai un souvenir qui m’est resté gravé . C’était à Paris sur les grands boulevards, Opéra je crois. Des CRS armés jusqu’aux dents tous les dix mètres. Du haut de mes 8 ans ça me faisait  très peur. J’en ai surement gardé cette méfiance que j’ai vis à vis de la police. Mon  père occupait son usine, c’était dans une ambiance très cool ça,je m’en souviens, j’y allais avec lui ! On habitait à Rueil-Malmaison, 92, en face des bancs d’essais de Renault et de Bernard Moteurs. Les manifestant défilaient devant le salon de coiffure de ma maman et on n’avait pas classe. Mon père coco était sur les manifs, moi j’étais trop petite.Laurence  – Plasticienne 

—————————
«  En Mai 68,  Moi je venais d être conçue ! »
 Iza Peintre
————————–
J’étais en CM2 à l’école Béranger de Châtillon sous Bagneux, ma maîtresse était la seule à ne pas faire grève … la sortie de l’école étant devant le piquet de grève de l’usine de Nord aviation , elle nous faisait sortir un par un en entrebâillant la porte de l’école …sa toute puissance d’adulte était un peu écornée et c’était un peu la fête , il faisait chaud, j’avais très soif et je promenais une gourde en plastique transparente avec un bouchon rouge .Mes parents avaient investis dans des mini vélos pour se déplacer …et mon père râlait beaucoup contre le général…
Florence – Peintre
—————————

affiche expo68 A4 jpg